Horta
Voyage à Cuba


du 13 au 27 mars 2017



Voyage à Cuba en Mars 2017

Toutes les photos

Contexte

Avec les quatre mêmes amis qu'au Cap-Vert, Françoise, Gérard, Jacques et Monique, moi (Christian) et Marie-Claire avons fait un voyage à Cuba en y séjournant deux semaines en mars 2017.

Ce séjour, principalement de découvertes, agrémenté de quelques randonnées, a été organisé par l'agence brestoise Pollen Voyage dont le correspondant cubain est l'agence Cuba Autrement spécialement dédiée aux touristes francophones.

Nous avons visité successivement La Havane, Viñales, Playa Larga, Cienfuegos, Trinidad et Remedios, ainsi que le monument dédié à Che Guevara à Santa Clara.

Impression générale

Nous sommes extrêmement satisfaits de notre voyage à Cuba, tant par son organisation que par les découvertes que nous y avons faites.

Pour l'organisation, merci à Pollen Voyage pour la programmation très éclectique (voir le programme (pdf) ci-joint) et à Cuba Autrement pour les guides locaux qui, par leur diversité de connaissances et de points de vue, nous ont beaucoup appris sur Cuba.

Pour les découvertes, elles ont été favorisées par la variété des lieux visités (grandes et petites villes, campagnes, plages, ..) nous permettant d'en savoir un peu plus sur l'état du pays, la politique suivie et les manières de vie des gens sur place. Pour cela, nous n'avons pas hésité, dans certains cas, à sortir des sentiers trop battus par les touristes (visite de quartiers défavorisés de La Havane, de marchés locaux, de ferme, .. au détriment des beaux quartiers ou des plages paradisiaques).

Merci enfin à notre chauffeur Andino qui nous a supporté 10 jours durant en gardant toujours le sourire !

Plus précisément, nous avons été marqués par beaucoup de choses dont, dans le désordre :

    • Le nombre de vieilles voitures américaines (et autres trabans, peugeots, ...) encore en circulation, et ce ne sont pas toutes des taxis !
    • L'utilisation massive de chevaux (race de petits chevaux qui semblent "increvables") pour la monture et pour tirer des carrioles de transport de matériaux ou de personnes.
    • Le délabrement de certains quartiers de La Havane (abords du port, Malecón) et la proximité de belles demeures avec d'autres en mauvais état.
    • L'absence de commerces usuels à La Havane (habillement, vaisselle, électroménager, ...).
    • La police très présente sur les grands axes de circulation (les autoroutes).
    • L'absence de produits de base (carburant ou huile de vidange par exemple).
    • La présence discrète des touristes américains, surtout dans les lieux que nous avons fréquentés (hors des circuits touristiques).
    • La confirmation de la bonne assistance publique dans les domaines de la santé et de l'éducation.
    • Une compréhension difficile de la cohabitation des deux monnaies, le CUP (pour les locaux) et le CUC (pour les touristes).
    • Une compréhension difficile de ce qui revient à l'état d'une part et au producteur d'autre part (ça semble clair pour la culture du tabac mais obscur pour les autres produits fermiers).
    • La difficulté d'achat de certaines denrées dans des commerces "grands publics" (jus de fruit par exemple).
    • Très peu de mendicité.
    • La différence de rapidité du service entre les établissements publics (lent) et privés (rapide).
    • ...

Bref, si nous connaissons maintenant un peu mieux Cuba qu'avant, nous sommes rentrés en France avec plus d'interrogations qu'au départ !

Retour en haut de la page




Notre itinéraire (schématisé)

Carte générale de Cuba

Cuba 2017


Détail de nos déplacements

(partie nord-ouest de Cuba)

Cuba 2017